Archives Mensuelles: septembre 2014

Pardonne-moi

Par défaut

Je marche le long d’une rivière. Le Soleil inonde mon visage et fait plisser mes yeux. Une chaleur puissante et enivrante. Je laisse mes pensées s’écouler aux grès du courant. Mes pas sont langoureux, mon corps flotte. J’entends cette complainte en mon âme qui résonne. Cette mélancolie m’entoure si doucement. Le sourire aux lèvres, je me laisse aller. La brise fraîche se lève. Je suis emportée. Ô prince, tu as décoché ta flèche, tu l’as laissée me transpercer en plein cœur.Telle une gazelle, je m’effondre. Tu clames mon nom mais le souffle chaud du désert l’emporte au loin. Mon âme se sépare du corps. Je ne suis plus palpable. Une brume seulement qui s’envole dans les cieux. Je disparais à tes yeux mais je reste présente. Je parcours la terre aux grés des vents. Parfois tempétueux, parfois cléments. Je m’émeu de l’innocence d’un enfant, de son sourire délicat. J’apprécie les regards amoureux échangés. Je suis charmée par les chants et danses des troubadours. Je ris avec les rieurs et pleure avec les offensés. J’observe et récolte les perles de lumières.

Mon ami, mon doux, mon bien aimé. Je ne t’appartiens pas en vérité. J’appartiens à l’univers tout entier. Je ne suis rien, je ne désire rien. Seulement donner et rien regretter. Mon seul souhait, est de rejoindre les jardins d’Eden. J’aimerais défaire les chaines, libérer les prisonniers, effacer les ombres, répandre des éclats de Soleil d’or, voir la Lumière inonder les cœurs. lepasseurdevronique Mary 26/09/2014
Publicités

Promesses

Par défaut
36103901
Nous sommes liés, cela on ne peut en douter
Mais le lien qui nous unit doit être épuré
J’ai besoin d’amour. L’amour c’est ma vie
Mais je ne veux que d’un amour divin
celui qui me rapproche de mon Seigneur
celui qui me rassure et m’apaise
Et la flamme qui m’a animée
ces derniers jours était une flamme incendiaire
J’étais prise de tourments, et il a fallut me réfugier
Dans mes prières pour retrouver la paix
Je veux que nous nous aimions
je veux que nous nous unissons
à la condition que notre amour soit
le plus beaux chants céleste
le plus rayonnant des soleils
Qu’il ne soit là que pour servir Dieu
la vie est un équilibre
à mi chemin entre la crainte et l’espoir
Peu être j’agis ainsi car je ne suis pas parfaite
évidemment! il se doit alors que je me protège 🙂
Nous protège
Ainsi, soit mon compagnon, mon ami,
sur ce chemin prodigieux
Où nous sera conter les jours heureux
Vers l’Amour ultime plus que Radieux
Celui de notre Seigneur Miséricordieux
Mary
25/09/2015

Danse

Par défaut

427334_490251941033116_427198589_n

 

Mon amie la nuit, tu me bordes

La nature révèle de nouveaux secrets

Et la lune luit au dessus de ma peine

Elle éclaire mon cœur emplit de langueur

 

Le ruissellement de l’eau sous mes pieds

Chante et ravive la flamme en mon âme

Cette fraîcheur nocturne m’apaise

Je me laisse emporter par le courant

 

L’eau s’infiltre en moi comme une liqueur

Je me noie, doucement dans un bonheur

J’ouvre les yeux et mille couleurs explosent

L’union à la source  me métamorphose

 

Virevolte mon âme dans cet univers aquatique

Fredonne cette douce mélodie cristalline

Que je t’aime,  mère de ma joie

Le rêve devient vivant et éternel

 

La magie sublime cet instant délicieux

La nuit mon amie, je te remercie

Dans l’obscurité, j’ai enfin vue

Ce que nul œil n’a connu

L’amour infini, extase majestueux

Dans ce fabuleux  jardin secret

Où furent scellés nos destins.

 

 

Mary

25/09/2015

 

 

 

 

je nous pardonne

Par défaut

ange-blessures-big

Je suis blessée, meurtrit
Mes mains écorchées par les chutes
Mes genoux abîmés à force de fléchir
Mon cerveau tourmenté par peur de réfléchir
Tu m’attaques et tu me délaisses
gisant dans mes blessures
Mes larmes trahissent l’état de mon âme
elle creusent mes joues, inondent mon corps
J’aimerais tant que tu saches
que je ne cherche que la quiétude et l’harmonie
j’aimerais tant que tes colères et tes peurs cessent
elles te font défauts et ressortent l’animal en nous.
Ouvrir ton cœur et laisse la voix te chanter la paix.
Tu ne crois pas en moi.
Tu ne vois que l’image préfabriquée par ton esprit tortué.
Oh Mon Dieu, il est si difficile de te servir
quand mon âme quémande l’union
la lumière est si chaleureuse et amie.
Je voudrais tant m’y baigner et ne plus jamais la quitter.
Éclore encore et toujours. Ce perpétuel renouvellement.
Sourire encore, cet éternel don inépuisable.
Je continue à aimer car l’amour est plus fort que tout 

et les coups tombent comme des pétales

 et glissent sur mon cœur
Mary
22/09/2014
.